mercredi 26 juillet 2017

Un été dans l'Est, la route des abbayes des Ardennes


Un été dans l'Est, la route des abbayes des Ardennes

mercredi 19 juillet 2017

La place Ducale se transforme en plage à Charleville-Mézières (08)

hebergement d'image

Pour la quatrième année consécutive, la place Ducale prend des allures de plage. L'occasion de donner une teinte estivale à la célèbre place.
C'est la quatrième édition. La place Ducale se transforme le temps d'un été, du 22 juillet au 20 août 2017, en véritable plage de sable. Elle sera fermée à la circulation tout au long de cette période

Des animations tout l'été


Plus de 500 enfants inscrits dans les centres de loisirs de la ville profiteront gratuitement des petits bateaux et aquabulles (d'ordinaire payants) durant deux heures chaque jour.

Un toboggan de 180 mètres de long sera exceptionnellement ouvert le dimanche 23 juillet (environ 10 euros de l'heure). Il sera interdit pour les moins de 6 ans.

Cette abbée, des éclairages sont ajoutés pour une meilleure visibilité. Comme l'an dernier, des activités sportives sont proposées comme du ping-pong, du speed ball, du badminton... et pour ceux qui préfèrent se relaxer, des tables détentes sont ajoutées et le salon de lecture dans le cadre de l'opération nationale Partir en livre est reconduit.

Des nocturnes les vendredis


Le soir, la plage temporaire s'anime pour les plus grands. Le vendredi 28 juillet, ils pourront profiter de la nuit des étoiles, comme l'an passé.
Pour les sportifs, des tournois nocturnes de beach-volley se tiendront le vendredi 4 août. Le vendredi 11 août sera dédié au marché des producteurs. Et pour le dernier soir, vendredi 18 août, les commerçants mécènes de la Plage auront carte blanche pour organiser la soirée.




  1. Charleville-Mézièreshttp://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/ardennes/charleville-mezieres

vendredi 14 juillet 2017

Le métier de chauffeur de taxi dans les Ardennes

On a beaucoup parlé d'eux avec l'arrivée des véhicules de transports avec chauffeurs (VTC). Uber a révolutionné un secteur aux habitudes bien ancrées… à Paris principalement. Mais qu'en est-il dans des départements plus ruraux comme les Ardennes ? Quel est le rôle des chauffeurs de taxi ? Quel est leur profil ? Nous avons rencontré des candidats au certificat d'aptitude ; ils étaient en examen cette semaine.

20 à 30 nouveaux chauffeurs de taxi chaque année


Le certificat d'aptitude de chauffeur de taxi a récemment été réformé avec la loi Grandguillaume. Désormais, il concerne également les Véhicules de Transport avec Chauffeur. VTC et taxis passent un tronc commun. Autre nouveauté : ce ne sont plus les préfectures qui gèrent ces examens, mais les chambres de métiers et de l'artisanat dans chaque département.

Dans les Ardennes, on nous a assuré que 20 à 30 emplois étaient pourvus chaque année. En réalité, ce besoin de recrutement répond surtout à un important turn-over des effectifs. "On imagine que le métier de taxi est un métier facile où l'on est assis dans sa voiture, nous a assuré Bernard Detrez, président de la Chambre des métiers des Ardennes. Mais en réalité, c'est un métier dur et fatiguant".

Les taxis ambulances et VSL en plein essor 


Autre élément qui justifie un tel recrutement : le développement des entreprises spécialisées dans le transport médical. Taxis Ambulances ou véhicules sanitaires légers (VSL) ont prospéré dans les Ardennes ces dernières années. En cause : la désertification rurale qui nécessite des temps de trajet plus longs pour trouver un médecin, un hôpital, pour se faire soigner tout simplement.

La sécurité sociale prend en charge une partie des coûts de transport, mais face à la multiplication des sociétés privées, elle a récemment imposé quelques limites. Résultat : pour ces entreprises, parfois encore jeunes, il a fallu trouver d'autres marchés de développement. Le transport individuel, transport classique de personnes, en est un.

Lors de l'examen organisé cette semaine à Charleville-Mézières, nous avons d'ailleurs rapidement cerné cette nouvelle réalité. A côté des jeunes candidats, d'autres étaient déjà salariés dans des entreprises privées. Ambulanciers, ils viennent là pour obtenir le certificat permettant de transporter les passagers "lambda".

Une corde supplémentaire à leur arc. Cette formation, ils la financent eux-mêmes : elle coûte aux alentours de 1.900 euros. 151 heures de cours théoriques, pratiques. A la sortie en principe, la garantie d'avoir ou de conserver un emploi.

"Un jeune qui voudrait se lancer n'y arriverait pas seul"


Mais ce développement des entreprises jusqu'alors spécialisées dans le secteur médical pose quelques soucis aux artisans-taxis : ils travaillent à leur compte. Certains endettés sur 7 ans pour racheter leur licence. En grignotant des parts de marchés dans le transport individuel, les entreprises ont déstabilisé ces petits patrons.

Julie Perlot, artisan depuis 4 ans à Charleville-Mézières, nous a avoué s'inquiéter un peu de l'avenir : "Les sociétés privées ont plein de chauffeurs, des plannings bien chargés… Aujourd'hui, les seules qui peuvent racheter nos licences, ce sont ces entreprises. Un jeune qui voudrait se lancer n'y arriverait pas seul". Et d'ajouter aussitôt : "Mais moi, mon plaisir, c'est d'être à mon compte !"



  1. Charleville-Mézièreshttp://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/ardennes/charleville-mezieres

lundi 10 juillet 2017

Le festival des marionnettes recherche des hébergeurs

Parmi les bénévoles du festival mondial des théâtres de marionnettes qui ont été mis à l’honneur, lors de la présentation du festival, il y a aussi celles et ceux qui accueillent les artistes à leur domicile. « Nous faisons appel aux particuliers car il n’y a pas assez d’hôtels pour loger tout le monde et surtout, nous voulons laisser les places libres pour les festivaliers« , souligne Anne-Françoise Cabanis. Il manque encore une quarantaine d’hébergements, si cela vous intéresse, n’hésitez pas à vous faire connaître. La directrice conclut : « C’est l’occasion de découvrir les artistes et à travers eux, de nouvelles cultures. »
Contacts : Pour devenir bénévole ou hébergeur : 03 24 59 94 94.


 https://www.lasemainedesardennes.fr/categorie/charleville-mezieres/

dimanche 9 juillet 2017

Incendie à Charleville-Mézières : deux personnes hospitalisées

Un incendie s'est déclaré dans l'avenue Carnot de Charleville-Mézières à 2h30 ce matin. La piste criminelle est privilégiée par les enquêteurs.
C'est au troisième et au dernier étage du numéro 35, de l'avenue Carnot à Charleville-Mézières, qu'a débuté un incendie ce vendredi à 2h30. Une personne a été sauvée et deux personnes, intoxiquées par les fumées, ont été conduites à l'hôpital Manchester.
Au total, ce sont près de 62 pompiers qui ont été mobilisés pour arrêter l'incendie.
  1. Charleville-Mézièreshttp://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/ardennes/charleville-mezieres

mardi 4 juillet 2017

Communication de Vicky Ice GLACES ROLAND

hebergement d'image
Pour ceux qui connaissent !!!

Bonsoir à tous nos clients fidèles,
Je suis la 5ème génération des Glaces Roland, ayant travaillé depuis mon plus jeune âge dans l'entreprise familliale, j'aimerais que cette entreprise continue son activité dans les années à venir, c'est donc la raison pour laquelle j'aimerais réouvrir notre magasin 9 rue Saint Julien que vous avez tous connu.
...
Je fait donc un sondage à fin de savoir si beaucoup d'entre vous aimerais voir sa réouverture après 15 ans d'inactivité.
Votre avis compte ! 
Merci à vous, excellente soirée à tous !

vendredi 30 juin 2017

Les tortues se multiplient sur les plans d'eaux ardennais

Souvent offertes aux enfants, les tortues sont parfois relâchées à l'âge adulte dans les cours d'eau. Dans les Ardennes, les tortues délaissées sont de plus en plus nombreuses, notamment dans la Meuse. Ce qui pose quelques problèmes pour l'éco-système du fleuve.
Au début, les "bébés" tortues sont de petite taille, mais à l'âge adulte ces reptiles à carapace peuvent atteindre 30 cm. Jugés trop encombrants, certains propriétaires n'hésitent pas à les relâcher dans la nature. Les tortues se dirigent alors vers les cours d'eau entourés de végétations. Dans la Meuse, elles sont ainsi de plus en plus nombreuses. Ce qui perturbe l'éco-système du fleuve.

"Dans tous les cas de figure, ce sont des espèces exogènes, explique Nicolas Harter, coordinateur de l'association Renard. Soit c'est une tortue terrestre qui ne va pas s'en sortir, car elle n'est pas du tout adapté au climat qu'on a chez nous, soit c'est une tortue aquatique et potentiellement elle peut faire beaucoup de dégâts dans les plans d'eau."

Contacter une association si vous trouvez une tortue

Jeunes, les tortues de Floride se nourrissent jusqu'à 90% de poissons, ce qui a un impact négatif sur la faune, mais aussi la flore.
Pour le moment, ces tortues ne devraient pas proliférer, car elles sont incapables de se reproduire dans la région. Mais leur durée de vie peut aller jusqu'à 50 ans.


Si vous trouvez une tortue dans la nature, vous pouvez contacter l'association Renard, regroupement des naturalistes ardennais par téléphone au 03.24.33.54.23 ou par mail en écrivant à bureau.renard@orange.fr


  1. Charleville-Mézièreshttp://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/ardennes/charleville-mezieres